mardi 16 août 2016

Le journal intime d'un arbre - Ecoute la nature, elle te le rendra



Titre: Le journal intime d'un arbre
Auteur: Didier Van Cauwelaert
Maison d'édition: Le Livre de Poche
Année d'édition: 2013 (1994 pour la première édition)
Nombre de pages: 250 pages
Prix: 8€




« On m'appelle Tristan, j'ai trois cents ans et j'ai connu toute la gamme des émotions humaines. Je suis tombé au lever du jour. Une nouvelle vie commence pour moi – mais sous quelle forme ? Ma conscience et ma mémoire habiteront-elles chacune de mes bûches, ou la statuette qu'une jeune fille a sculptée dans mon bois? Ballotté entre les secrets de mon passé et les rebondissements du présent, lié malgré moi au devenir des deux amants dont je fus la passion commune, j'essaie de comprendre pourquoi je survis. Ai-je une utilité, une mission, un moyen d'agir sur le destin de ceux qui m'ont aimé ? »




(Désolé pour la mise en page de ce premier paragraphe... Blogger n'en fait qu'à sa tête).

Ce livre m'est tombé dessus un peu par hasard, alors que j'arrivais au boulot. Il était là, dans le bac "à vendre", à me regarder, faible comme je suis je n'ai pas eu le cœur à le laisser seul et il est revenu avec moi. Pourtant de base, lui et moi on ne devait pas se trouver, vu que ce n'est absolument pas le genre que je lis et que je n'arrive pas à aimer cet auteur (j'ai eu l'occasion de lire la demie-pensionnaire et l'éducation d'une fée, que je n'ai absolument pas aimé!). Je dois dire qu'il m'a sidéré, m'a emporté avec lui et puis il m'a un peu perdue à un moment avant de me retrouver. Selon moi, il s'agit d'un bon livre pour passer un agréable moment, mais il ne faut pas en attendre de trop non plus car on pourrait être déçu (il a plus un côté humaniste que fantastique, bah oui un arbre qui parle on peut s'imaginer tant de choses...).

 



Le journal intime d'un arbre retrace l'histoire de Tristan, arbre de 300 ans qui devait figurer dans un livre reprenant les plus beaux arbres. Malheureusement, il tombe lors d'une petite tornade et ne se verra jamais publier. Que vont devenir ses souvenirs, qui va encore se soucier de lui et que va t-on faire de ses restes? Car un sentiment émane aussitôt de lui quand il prend conscience qu'il n'est plus de ce monde, la peur... Ce qu'il ne sait pas c'est que les souvenirs des gens qui l'ont connu vont le maintenir en vie et vont lui permettre de vivre à travers eux. 

Les thèmes du livre (l'inceste, la mort, la réflexion sur l'identité, la paternité, la tromperie ou encore l'homosexualité) sont très intéressants bien qu'un peu brouillon ou pas assez développés. Je pense notamment à la jeunesse de Manon qui aurait demandé quelques pages d'explications supplémentaires afin de mieux cerner le personnage, qui est tout de même un des éléments clé de cette histoire. Je n'ai pas réussi à accrocher à elle, qui était trop complexe et trop dure pour moi, c'est dommage. Les autres personnages ne m'ont pas spécialement marqué plus que ça, j'ai tout de même aimé suivre Yanis qui selon moi était celui qui tenait le plus la route, bien qu'il était prévisible dans ses actes. Le seul qui a réussi à m'emporter comme vous l'aurez compris c'est Tristan.


Quant au narrateur qui n'est autre que l'arbre, il a su se rendre émouvant quand il parlait de ses souvenirs, passionnant quand il expliquait le fonctionnement des arbres et attachant car au final, tout ce qui se déroule dans le livre c'est grâce (ou à cause?) à lui
C'est vrai que par moment il part un peu trop dans des délires philosophiques, que j'ai passé, car c'était bien trop long et un peu inutile pour moi et qu'il va un peu dans tous les sens chronologiquement parlant, ce qui peut perturber le récit.
On débute le livre au moment de sa mort donc vers 1994 à mon avis, puis on repart en arrière, puis en avant, puis on saute 15 ans, puis 20 ans, puis on revient 100 ans en arrière... A un moment je me suis un peu perdue ^^ Mais l'histoire contée, même si elle semble à certains endroits tirée par les cheveux (exemple un écrivain spécialisé dans les arbres devient soudainement un historien spécialisé dans l'affaire Dreyfus, énigmatique histoire de complot qu'il comprend à merveille... Dubitatif vous aussi?) n'en reste pas moins incroyable, on redécouvre 300 ans d'histoire à travers Tristan et on se dit que tout de même, ils en ont vu ces arbres! 
Que de choses pourraient-ils nous apprendre s'ils pouvaient communiquer! Imaginez le nombres d'énigmes scientifiques, historiques ou autres qui seraient résolues grâce à eux !
Une chose est certaine, je ne regarde plus les arbres de la même manière maintenant ^^ 


Pour conclure cet article, je vous conseille ce livre car j'ai quand même passé un excellent moment en sirotant mon Ice Tea à la terrasse du café de l'aérodrome, j'ai mis à peu près 2h30 pour le lire, donc parfait pour l'emporter en vacances avec vous :) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire