mardi 21 mars 2017

J'ai vu pour vous : La nuit au musée 3 (avec au minimum 3 guerres de retard)

Lundi, l'homme et moi nous nous ennuyons ferme et nous avons décidé de regarder un film. Notre choix s'est porté sur :

  • Maman ou papa de Martin Bourboulon
    Florence et Vincent Leroy ont tout réussi. Leurs métiers, leur mariage, leurs enfants. Et aujourd- ’hui, c’est leur divorce qu’ils veulent réussir. Mais quand ils reçoivent simultanément la promotion dont ils ont toujours rêvée, leur vie de couple vire au cauchemar. Dès lors, plus de quartier, les ex -époux modèles se déclarent la guerre : et ils vont tout faire pour NE PAS avoir la garde
  • La nuit au musée 3 de Shawn Levy
    Ben Stiller réendosse le rôle de Larry, le gardien de musée le plus survolté, dans le dernier volet de la saga La Nuit au Musée. Il quitte New York pour Londres où il va vivre sa plus grande aventure. Accompagné de ses amis le Président Roosevelt, Attila, le Romain Octavius, Jedediah et le pharaon Ahkmenrah, ainsi que de nouveaux personnages délirants, il va tenter de sauver la magie avant qu’elle ne disparaisse à tout jamais...

D'un côté, un film français, de l'autre, un film américain... Comme nous avions fortement apprécié les deux premiers volets de la Nuit au musée, nous nous sommes dit que l'achever serait pas mal. Aussitôt dit, aussitôt fait et aussitôt déçus...

Oui effectivement, c'est assez déjanté. Il y a de nouveaux personnages, de nouvelles histoires, mais il n'y a plus la même "magie". J'ai eu l'impression que le film tournait en rond, que le réalisateur ne savait pas vraiment où aller son film ni quelle fin lui donner.

Le premier m'a fait mourir de rire, le second aussi, mais le troisième lui ne m'a pas offert de franche partie de rigolade. Pourtant les guest stars étaient de choix et j'y ai retrouvé ma chouchoute, la talentueuse Rebel Wilson dans le rôle de la gardienne du Musée de Londres, malheureusement elle n'a selon moi rien apporté de plus (sauf s'ils décident de relancer le film !), ainsi que Dan Stevens en Lancelot. Néanmoins, on doit laisser au réalisateur deux ou trois scènes excellentes, comme par exemple, le combat avec le serpent ou la poursuite à l'intérieur de ce maudit tableau qui a réussi à me donner la tremblote!
La fin m'a fait mal au cœur, me dire que je ne retrouverai plus mes personnages favoris m'aura presque fait pleurnicher.
J'ai tout de même trouvé que dans l'ensemble ça allait, il ne faut pas oublier que cela reste un film pour les enfants. En plus, j'y ai retrouvé mon regretté Robin Williams, cet acteur que j'ai suivi durant toute mon enfance.
Pour conclure, je suis mitigée. J'ai apprécié et en même temps je me suis ennuyée. Une petite note de 6/10 ne lui fera pas de mal.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire